Axone Radio - Années 90 à 2000
Interview de Pascal Fechner - MUFON France
Interview de Sébastien Quintino
Interview d'Eve Angeli sur Axone Radio
Ecouter Axone Radio sur Deezer
Hard rock sur Axone Radio
Musique 100% années 90 sur Axone Radio
Ecouter Axone Radio dans ta voiture
Listen the best Radio

I AM le rap à la française des années 90 !

I AM  Le rap des banlieues

IAM (prononcez en anglais "I am") est un groupe de hip hop français formé à Marseille et formé en 1989 par Akhenaten (Philippe Fragione), Shurik'n (Geoffroy Mussard), Khéops (Eric Mazel) et Imhotep (Pascal Perez). ) et Kephren (François Mendy). "IAM" a plusieurs significations, y compris "Invasion Arrivée de Mars" ("Invasion from Mars", "Mars" est fréquemment utilisée comme métaphore de Marseille dans les chansons de IAM). Une autre signification est Imperial Asiatic Man, tandis que AKH fait souvent référence à L'homme Impérial Asiatique.


L'Afrique est l'un des thèmes centraux de ses chansons. Le groupe est l’un des groupes pionniers du rap français et s’appuie beaucoup sur des allusions à l’Afrique, et en particulier à l’Égypte ancienne, dans sa musique. Leur chanson de 1991 "Les tam-tam de l'Afrique" fut l'un des premiers hits de rap français et la première chanson à traiter de la question de l'esclavage. [Citation nécessaire] À l'aide d'un extrait d'une chanson de Stevie Wonder, "Les tam -tam de l'Afrique "se concentre sur" l'enlèvement de ses habitants, le passage moyen et le système de plantations dans les Amériques ".


IAM promeut une idéologie basée sur des images associées à l'Égypte ancienne, principalement sur des allusions mythiques aux pharaons . En 1989, le groupe développa un style de rap unique, mélangeant rythmes français et paroles avec des influences du Moyen-Orient et d'Égypte. Leurs noms de scène sont d'origine égyptienne; Un des membres du groupe, Eric Mazel, porte le nom de Kheops, une allusion au pharaon égyptien qui a construit des pyramides.  Ce lien avec l’Égypte ancienne permet à IAM "d’affirmer ses liens avec le monde arabe de manière indirecte" .

Retrouve I AM avec l'album "l'école du micro d'argent" sur la radio années 90, radio années 2000 Axone Radio.

En effet, ce "pharaisme", comme l'appelle "le spécialiste français de la musique rap André Prevos", représente une tentative de négociation et de maintien d'une identité culturelle dans le contexte d'une scène sociale caractérisée par des idéologies racistes et discriminatoires ". Parce que de nombreux musulmans ne se sentent pas chez eux dans la société française blanche, les références aux origines arabes et au fondamentalisme islamique font partie d'un discours hautement socialement contesté sur les politiques d'identité dans la musique française. Ainsi, en employant le "pharaisme" pour masquer ces références aux élicitations du monde arabe, l'IAM articule avec succès ses liens avec la cause "franco-maghrébine" [6] et se crée un espace social important. Les aspects pharaoïstes du rap d'IAM aident le groupe à rester en contact avec ses origines, où des Français non blancs se sont assimilés de manière inconditionnelle à la culture française environnante. Par conséquent, le rap du groupe est à la fois politiquement chargé et provocant, dans la mesure où il tente de subvertir les notions de supériorité raciale en "proposant une alliance multiraciale comme alternative à la" vieille "politique [française]". Plus important encore, le rap fournit IAM dispose d'un lieu pour aborder les questions sociales et lutter contre l'intolérance raciale, où le groupe peut réellement être entendu. En fait, le premier single de leur deuxième album, "Je danse le mia", "s'est avéré être un énorme succès sur le grand public français", selon la radio française RFI Musique.  De cette manière, l’utilisation du «pharaisme» comme stratégie mystique et codée pour l’injection de paroles, d’idées et de sentiments arabes et égyptiens dans la musique est ce qui la rend commercialement viable. Sinon, si la musique n'était pas plus que dans ses références aux origines arabes, les conservateurs français blancs pourraient l'identifier à l'emprise du fondamentalisme islamique sur les communautés diasporaiques nord-africaines vivant en France et tenter de la censurer et de nuire à la cause qu'il défend [citation nécessaire] .


"'Tams-tams de l'Afrique' a été l'un des premiers tubes du rap français et de l'esclavage, avec un extrait de 'Past Time Paradise' de Stevie Wonder, ce titre met l'accent sur le pillage de l'Afrique, l'enlèvement de ses habitants, le passage moyen et le système de plantation dans les Amériques.



AM collabore depuis longtemps avec le groupe de hip-hop américain Wu-Tang Clan. IAM a échantillonné les paroles de Inspectah Deck de la chanson "C.R.E.A.M" du clan Wu-Tang, dans lesquelles il est écrit que "La vie en tant que shorty ne devrait pas être aussi difficile", dans le single "Petit frère" de 1998. En outre, ils ont présenté un certain nombre d'artistes affiliés à Wu-Tang avec leur single "The Saga" de 1997, puis avec Method Man et Redman, membres du groupe "Noble Art" de 2004, la vidéo a été réalisée par l'artiste "New York", Brad Digital. Ils ont également figuré dans la chanson de RZA "Seoul face à lui". Ces groupes de hip-hop présentent un certain nombre de similitudes, probablement en raison du fait que le membre d'IAM, Akhenaton, a classé Wu-Tang parmi ses cinq artistes de hip-hop préférés de tous les temps. Un exemple notable est que les deux groupes ont des liens avec l'islam. Les membres du clan Wu-Tang sont des membres connus de la nation des cinq pour cent et incluent souvent des références islamiques dans leur musique. Le rappeur Prodigal Sunn a déclaré ce qui suit au sujet de la collaboration "IAM" mentionnée précédemment: "IAM, l'homme de la famille royale, n'a jamais mangé de jambon, ne s'est jamais foutu de rien", faisant référence aux restrictions alimentaires imposées aux musulmans. De même, les rappeurs français IAM ont utilisé leur musique pour afficher une identité musulmane alternative . IAM a également collaboré avec le rappeur américain Lucas sur la chanson Spin The Globe, avec des rappeurs de 5 pays différents parlant dans 5 langues différentes, mettant en valeur l’attrait universel et la voix du hip hop.


Axone Radio la webradio années 90, webradio années 2000 est dispo sur la Livebox Orange et sur l'appstore d'Apple et sur le Google Playstore android.

<< Retour aux actualités