Axone Radio - Années 90 à 2000
Interview de Sébastien Quintino
Interview d'Eve Angeli sur Axone Radio
Ecouter Axone Radio sur Deezer
Hard rock sur Axone Radio
Musique 100% années 90 sur Axone Radio
Ecouter Axone Radio dans ta voiture
Listen the best Radio

Sébastien Quintino : L'interview par Flo

L'interview de Sébastien Quentino sur Axone Radio

L’interview de Sébastien Quintino :
C’est d’abord sur Axone Radio !

Sébastien a répondu aux questions de Flo sur l’antenne d’Axone Radio dans l’émission LiveZone.
L’artiste nous parle dans cette interview de son parcours, de l’histoire de son album « Parchemin ».

Sébastien nous parlera également de la scène, de ses participations aux télé-crochets (Graine de star, Nouvelle Star sur M6).

Tu découvriras également 3 titres de son album « Lion et rose », « Parchemin » et son duo avec Emilie Santucci « Je le ferais »

En savoir + sur Sébastien Quintino :

Facebook | Youtube | Google Play | Amazon

Sébastien : salut à tous les auditeurs !

Florent : comment ça va ?

Sébastien : écoute ça va. Je suis très heureux d’être parmi vous pour parler de moi et plus particulièrement sur ma musique et merci de me laisser la chance de le faire sur votre antenne !

Florent : C’est avec grand plaisir. Tes musiques passent déjà sur Axone radio, elles sont très appréciées par les auditeurs. Et aujourd’hui on va parler de ton album “Parchemin”.

Sébastien : oui, il est paru fin Août et qui commence à avoir beaucoup d’écoutes, de stream donc je suis très très content !

Florent : C’est un album avec 10 titres, c’est ça ?

Sébastien : Alors c’est un album avec 12 titres qui ont tous été composés par moi-même. Après, j’ai travaillé avec différentes personnes pour les arrangements musicaux...etc

Mais à la base, c’est moi, mon texte et ma guitare.

Florent : D’accord. Ce que je te propose, c’est que pour commencer l’émission, on va déjà s’écouter le premier titre et ensuite, on va parler un petit peu de toi, de ton parcours. Du coup, je te dis à tout de suite. On va écouter “Lion et rose” - Sébastien Quintino sur Axoneradio.

Florent : Et voilà de retour sur Axoneradio avec Sébastien Quintino, tu es toujours là ?

Sébastien : Je suis toujours là bien sûr, j’ai écouté la chanson et ça fait bizarre de s’entendre à la radio mais c’est quand même un super cadeau que vous me faites donc merci beaucoup Axone radio.

Florent : Eh bien merci à toi surtout car moi à chaque fois que j’écoute j’en ai des frissons que ce soit ce titre où d’autres, c’est vraiment des titre qui sont extras. Je voulais savoir Sébastien à propos de cette chanson, qu’est ce que tu peux nous dire sur son histoire ? C’est toi qui l’a écrit bien sûr ?

Sébastien : C’est moi qui ai fait le texte et la musique. J’ai d’abord commencé par composer la mélodie avec ma guitare et à la base, c’était une chanson en anglais. C’était une chanson de rupture amoureuse un texte assez noir, mais comme j’aime la chanson française, j’ai voulu adapter la chanson en français. Donc le thème a changé puisque la chanson parle des violences conjugales, un thème qui est malheureusement toujours d’actualité et bien plus qu’avant j’ai l’impression. C’est donc un thème que j’ai voulu mettre en avant sur ce morceau-là. Après, j’ai eu de la chance dans la vie de ne pas être victime de ça, mais par contre, je connais des personnes dans mon entourage qui ont vécu ça étant petit ou alors qui vivent ça actuellement… Du coup, c’est un sujet qui m’a beaucoup inspiré et c’est pour cela que j’ai voulu faire cette chanson pour rendre hommage à ces femmes qui sont victimes de violences.

Florent : On remarque dans cette chanson qu’il y a beaucoup de forces dans ta voix.

Sébastien : Eh bien c’est une chanson qui s’appelle “Lion et rose” qui fait parallèle entre le Lion, le roi de la jungle et la rose, la petite fleur fragile sans défense. Mais à la base, cette chanson est partie d’un couple qui s’appelle Lionel et Rose.

Lionel on le surnommait le Lion et donc Rose, c’était le prénom de sa femme et malheureusement, on a appris trop tard que Rose était victime de violences par Lionel et se transformait donc le couple Lionel et Rose par Lion est rose toujours en gardant à l’image du Lion et de la rose. Donc c’est de là dont vient le titre “Lion et rose”

Florent : Ok donc maintenant on va revenir sur ton parcours. La musique, c’est vraiment une passion, une raison de vivre pour toi ?

Sébastien : Oui donc moi j’ai eu la chance d’être plongé dans la musique depuis tout petit. Je suis issu d’une famille italienne, chez les Italiens, la musique a une grande place, car on adore écouter de belles chansons..etc

Et mon père est guitariste donc depuis tout petit, j’ai baigné dedans et à 12 ans, je me suis rendu compte que j’étais fait pour le chant. J’avais chanté plusieurs chansons dans plusieurs événements familiaux et du coup mes parents m’ont inscrit dans une école de chant à Marseille qui était dirigée à l’époque par Alice Dona. Donc je suis resté là bas le temps que ma voix muait. Parce qu’il faut savoir que chez un garçon lorsque la voix mue, c’est assez délicat lorsqu’on est chanteur, car on se retrouve avec une voix qu’on ne connaît pas beaucoup et qu’on ne maîtrise pas du tout. Et c’est cette école de chant qui m’a appris à maîtriser cette voix, car je suis resté de 12 à 15 ans. Pile-poil quand ma voix muait.

J’ai ensuite participé à beaucoup de concours de chant, de spectacles avec des associations..etc

J’ai aussi fait l’émission la nouvelle star sur M6 à l’époque. J’avais fait un beau parcours puisque j’avais fini dans les derniers chanteurs. C’était une bonne expérience, mais assez stressante, car on a seulement 2 minutes pour prouver ce dont on est capable. C’est du stress, mais un bon stress, car cela reste une bonne expérience et je me suis prouvé à moi-même que j’étais capable de le faire. Moi, je suis de Marseille donc j’ai participé à beaucoup de gros concours dans le sud de la France. J’ai gagné un concours à Montélimar, un des plus gros concours de France. J’avais fini premier, mais c’était il y a quelques années déjà.

J’ai ensuite fait “Le jeudi de la chanson” que j’ai gagné la semaine dernière. Donc, “le jeudi de la chanson”, c’est tous les jeudi, ils sélectionnent un chanteur, tous les jeudi d’été et à la fin de l’été ils font une finale avec tous les gagnants et donc j’ai gagné le premier prix sur cet événement-là donc c’était quand même un gros concours aussi. Et dernièrement, j’ai chanté dans les arènes d’Alès, un gros concours de chant aussi, j’ai fini 2ème j’étais super content il y avait 3 500 personnes et je crois que ça a été une des plus grosses scènes de ma vie.

Florent : Tu viens de parler de la scène justement, avant de monter sur scène quelles sensations ressens-tu ?

Sébastien : Je pense qu'il faut le vivre pour savoir exactement ce qu'il se passe. C'est un petit peu comme lorsqu'on tombe amoureux, on rencontre quelqu'un pour la première fois, on a le cœur qui bat à la chamade. Les premières secondes c'est compliqué de maîtriser sa voix, mais avec le temps et l'expérience, on apprend à le faire. La scène, c’est vraiment ce qui me plaît le plus. Les concours, c’est bien, mais c’est plus un jeu. Avant, je faisais des concours pour gagner, maintenant, je veux juste montrer ce que je fais au public. Je veux faire vivre mes chansons.

Florent : D’accord. Pour revenir sur ton album “Parchemin”. Est-ce que tu peux nous parler de l’histoire de cet album avant qu’on écoute ensemble le titre “Parchemin” justement ?

Sébastien : Alors oui le titre phare de mon album s’appelle “Parchemin”, comme mon album. C’est un album que j’ai décidé de créer en octobre 2018. Je l’ai donc créé il y a un an avec 12 nouvelles chansons, il y avait des chansons que j’avais déjà composé auparavant, mais je voulais vraiment repartir à neuf sur cet album-là. J’ai vu l’année dernière pas mal de concerts, pas mal d’artistes que j’ai adorés, comme Slimane par exemple. Un chanteur qui sort de l’émission “The Voice”. J’ai eu une inspiration -, plus je jouais et plus je m'améliorais à la guitare. Plus je jouais d’accords et plus je trouvais des mélodies qui me plaisaient. Parce que moi quand je compose d’abord la mélodie avec du charabia, de l’anglais mélangé avec du russe et ensuite, je créer le texte en fonction de ce que ça donne et en fonction d’un sujet qui me touche. Toutes les chansons qui sont sur mon album “Parchemin” sont des chansons d’un sujet qui me sensibilise. Et cet album de l’ais fait du mois d’album jusqu’au mois de mai. Après, il y a eu quelques petites choses à régler avec les arrangements...etc Mais cela aurait pu être beaucoup plus rapide car j’ai eu de l’inspiration très rapidement. Après, c’est une question de budget aussi. Moi, j’ai la chance d’avoir beaucoup d’amis et de gens qui me suivent sur Facebook et j’ai créé une cagnotte. Les gens mettaient la somme qu’il voulait pour faire les arrangements. Il faut savoir que quand on fait une chanson, on a un arrangeur à payer, un studio à payer. Il y a également la mise en ligne du titre sur Spotify, Deezer...etc Donc, chaque titre coûte une certaine somme d’argent. Après, même si j’avais un boulot, je ne pouvais plus faire ce que je voulais faire dans les temps et donc j’ai créé cette cagnotte pour avoir un petit peu plus d’argent et pour pouvoir continuer et enregistrer les chansons qu’il manquait. D’ailleurs sur mon album il y a une chanson qui s’appelle “Arc-en-Ciel”, c’est la toute dernière chanson de l’album que j’ai positionné en dernière position car c’est une chanson que je dédicace à mon public. C’est grâce à mon public et à mes chers donateurs que j’ai pu terminer ce projet. Je n’ai pas de label, je n’ai pas de maison de disques qui me produit, mais j’avais quand même un rêve ; réaliser un album et c’est pour cela que j’ai tenu à le faire et j’en suis très fier aujourd’hui.

Florent : En tout cas les personnes qui te suivent ont pu participer avec toi grâce à cette cagnotte et c’est une façon pour le public de s’investir avec un artiste et ce genre de cagnotte cela permet de donner un élan aux artistes qui peuvent connaître des débuts compliqués.

Sébastien : Oui exactement. C’est aussi grâce aux radios qui, comme Axone radio, acceptent de diffuser des titres que personnes ne connaît et qui pourraient être mal interprété ou mal compris par les auditeurs. Donc c’est vraiment grâce aux radios comme Axone radio qu’on trouve et garde la motivation pour continuer, car il y a des moments où c’est dur. Des moments où on se dit “Je me demande pourquoi je fais ça” parce qu'à part les quelques personnes qui sont derrière moi, c’est vrai que sur le plan national, je ne suis pas à la place que je voudrais être et donc c’est grâce aux radios comme vous que l’on reste motivés.

Florent : Merci beaucoup en tout cas. Franchement, le plaisir est partagé puisque nous on fait ce métier-là aussi pour des artistes comme toi et quand on écoute ton album, on voit qu’il est d’une grande qualité et c’est vraiment un honneur de pouvoir te diffuser. Donc pour ça un grand merci !

Sébastien : Super ! Merci à vous aussi.

Florent : Bon Sébastien maintenant je te propose d’écouter un extrait de ton deuxième album “Parchemin” et justement le titre c’est “Parchemin”.

Sébastien : Yes ! Bonne écoute à tous !

Florent : C’était “Parchemin” de l’album du même nom de Sébastien Quintino. Sébastien est avec nous ?

Sébastien : Yes !

Florent : Donc ce titre est vraiment excellent aussi. Est-ce que tu peux nous en dire plus sur ce titre “Parchemin” ?

Sébastien : Parchemin c’est un titre que j’aime beaucoup. C’est le titre le plus écouté sur les réseaux-sociaux et plateformes de téléchargement. C’est un titre qui est sorti le 30 mai 2019. Un titre qui a bien tourné tout l’été sur plusieurs radios dont Axone radio. Donc ça j’en suis super fier, car une dizaine de radios ont publié ce titre, donc ça, c’est cool. Et c’est une chanson un peu plus légère que “Lion et rose”. C’est une chanson qui donne la pêche. Après, ce n’est pas une chanson qui est très démonstrative en termes de voix, mais par contre j’aime beaucoup le rythme et les sonorités. Si vous avez l’occasion de voix le clip de cette chanson sur YouTube, sachez que j’ai tourné le clip avec uniquement des membres de ma famille. Il y a ma sœur, mon frère, mes cousins et petits neveux...etc

On a réalisé ce clip avec une application qui s’appelle TikTok. C’est un clip qui a été réalisé avec les moyens qu’on a, ce n’est pas un clip hyper pro, mais je trouve que c’est hyper rigolo, car chacun chante une phrase sur le clip. C’est rigolo et ça met de bonne humeur. Sur Facebook, quand j’ai publié la chanson, elle avait déjà 15.000 vues. Ce qui est énorme. Je suis vraiment très fier de ce titre que j’ai appelé Parchemin, car pour moi, c’est la chanson phare de l’album.

Florent : Tu parlais toute à l’heure des plateformes. Sur quelles plateformes ont peu télécharger ton album ?

Sébastien : Alors on peut l’acheter sur Amazon. Sur l’Apple store également. On peut également l’écouter sur Spotify, Deezer, Napster, Youtube music. Il est vraiment sur toutes les plateformes.

Florent : En plus tu as eu de superbes commentaires, de superbes retours sur ces plateformes.

Sébastien : Oui j’ai eu des commentaires très positifs donc ça c’est vraiment super. Après, il y a eu des titres qui ont vraiment plu comme “Parchemin” en premier, “Lion et rose” en 2ème et “Je le ferais” en 3ème. Bon après il me reste quand même 9 autres titres que j’aime beaucoup, que j’ai chanté en concert cet été. Ce que j’aime vraiment, c’est quand je chantais Parchemin, les gens se levaient et dansait et ça pour un artiste, c’est vraiment le top. Voir des gens danser sur une chanson qu’ils ne connaissent pas cela prouve que la chanson est aimée.

Florent : Ah oui j’imagine que pour un artiste voir des gens se lever et danser sur son titre c’est vraiment le kiff ultime.

Sébastien : Ah oui même avec une musique qu’ils ne connaissaient pas, juste avec le rythme de la musique ils ont réussi à s’emballer et danser donc pour moi c’est le plus beau cadeau.

Florent : Je voudrais maintenant parler de la pochette de ton album, avant de parler du titre “Je le ferais”. Cette pochette, c’est toi qui l’as fabriqué et qui l’a mis en place ?

Sébastien : J’étais parti rendre visite à des amis dans une colonie de vacances lorsque j’ai fait cette pochette. Ça s'est passé un week-end du mois de juillet et il y avait un petit parmi les colons. Ce petit avait une guitare et il jouait très bien donc on a un petit peu sympathiser avec ce petit et j’ai eu l’idée de faire 2-3 photos avec la guitare du petit. Je lui avais demandé de me la prêter pour l’occasion et finalement, j’ai décidé de garder la photo avec la guitare du petit pour lui faire un petit cadeau, pour le remercier. J’avais besoin de montrer aussi le côté simple de mon album qui a été réalisé en autoproduction, il n’y a pas de grands photographes derrière avec le grand studio photo...etc J’ai juste pris la photo avec mon iPhone après je l’ai retravaillé avec des logiciels...etc C’est juste la photo simple avec la guitare d’un petit colon.

Florent : C’est excellent. J’ai la photo devant moi et franchement elle est super esthétique. Elle est assez colorée, c’est détendu.

Sébastien : Moi j’adore les couleurs. Je m’habille tous les jours avec des couleurs sympas, le bleu, le rouge, le jaune. Et mon album, je voulais qu’il me ressemble, c’est pour ça que j’ai voulu mettre des couleurs partout. Je trouve que c’est mieux ça que d’avoir une photo très très sobre qui ne donne pas forcément envie d’être écouté ou acheté.

Florent : Pour revenir sur tes goûts musicaux, tu écoutes quel artiste de manière générale ?

Sébastien : Je suis très variété française mais variété française jusqu’à début 2000. Parce que depuis 2010 je ne me retrouve pas avec tous les styles de musique qui passent à la radio. Moi, je suis plus la variété française plutôt que musique de rue. Après j’écoute quand même, c’est des chansons sur lesquelles je danse en soirée, mais par contre, je ne me verrais pas chanter ce style de musique là. J’aime beaucoup les chanteurs comme Calogero, Pascal Obispo. En chanteurs internationaux j’adore Lady Gaga, Mickael Jackson, Madonna. J’écoute un peu de tout mais c’est vrai que je suis plus variété française.

Florent : Ok très bien. J’ai vu que tu fais également pas mal de reprises.

Sébastien : J’ai fait beaucoup de covers exactement. Parce que c’est le moyen le plus facile pour se faire connaître sur les réseaux-sociaux. Mais bon pour un artiste, je trouve que le mieux c’est de chanter des chansons inédites.

Florent : En tout cas vous qui nous écoutez n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook de Sébastien et à sa chaîne Youtube. Sur Facebook on te trouve sur quel nom ?

Sébastien : Pareil que sur Youtube, Sébastien Quintino

Florent : On vous conseille vivement de suivre Sébastien sur les réseaux-sociaux. Cela vous permettra de suivre un artiste de qualité et qui est très sympa en plus !

Sébastien : Je vais te proposer quelques choses Sébastien, on va se passer un titre “Je le ferais” et tu nous parleras juste après de ce duo que tu as fait.

Sébastien : Oui avec grand plaisir !

Florent : Aller à tout de suite.

Florent : C’était “Je le ferais” de Sébastien Quintino. Ce titre est juste incroyable. J’en ai encore des frissons. Je l’ai fait découvrir à plein de personnes et franchement ce duo que vous formez est vraiment incroyable. Votre duo fonctionne à merveille, ce titre est juste génial !

Sébastien : Eh bien merci Axone Radio. C’est vrai qu’Emilie, c’est une chanteuse de Marseille qui a fait l’honneur de partager ce duo avec moi. Pour la petite histoire Emilie et moi, on s’est rencontré sur le casting d’une émission qui s’appelle “N’oubliez pas les paroles” sur France 2. Pour faire simple, sur ce casting on est tous dans une pièce avec deux casteurs et on doit tous chanter les uns après les autres un couplet ou le refrain d’une chanson les uns devant les autres. Et je m’en rappelle quand j’ai entendu Emilie chanter, j’ai vraiment eu un coup de foudre amicale sur sa voix. Sa voix était vraiment très très jolie, très simple et lorsqu’on a fait une pause elle est venue me voir et elle m’a dit “ Je ne sais pas si tu te rappelles de moi, a un concours de chant il y a très longtemps” et moi je lui ai dit “Non désolé je ne m’en souviens pas mais moi j’aime beaucoup ta voix” après elle a dit qu’elle était fan de moi et quelle me suivait sur les réseaux-sociaux depuis longtemps. Cela m’a fait extrêmement plaisir et j’ai gardé ses coordonnées. J’ai donc composé la chanson “Je le ferais” à la guitare et j’avais enregistré 2 voix, masculine et féminine parce que je n’avais pas trouvé la voie féminine qui me plaisait jusqu’au jour du casting où j’ai demandé à Emilie de faire un petit essai en utilisant la version instrumentale. Je lui ai demandé de faire un essai. Elle m’a ensuite envoyé une vidéo dans laquelle elle chantait dessus et je me suis dit que c’était pile-poil la voix qu’il me fallait pour ce titre. Je lui ai demandé si elle accepterait de chanter cette chanson en studio avec moi donc elle a accepté tout de suite vu que c’était un petit peu son rêve de chanter avec un micro, un casque. J’ai en quelques sortes réalisé son rêve puisqu’elle était vraiment très ravie. Donc c’est de là qu’est né le titre “Je le ferais”, que je devais chanter à la base en duo avec moi-même et finalement j’ai trouvé Emilie et je pense que je n’aurais pas pu trouver mieux.

Florent : Ah non clairement. Franchement, je trouve que vos 2 voix vont parfaitement ensemble. J’écoute beaucoup de musique toute l’année, mais ce titre-là ma donne des frissons. Il est vraiment excellent.

Sébastien : J’ai eu de la chance de rencontrer cette personne au moment où je faisais ce titre justement. C’est vraiment incroyable le destin.

Florent : Comment ça se passe un enregistrement à 2 ? Déjà que tout seul ça doit être as vraiment évident, mais quand tu enregistres avec 2 voix est ce que c’est techniquement beaucoup plus compliqué ?

Sébastien : Je trouve que ça a été plus facile en duo que seul car pour ce morceau je savais exactement ce que je voulais et Emilie elle attendait beaucoup de moi. Elle attendait que je la guide, car elle n’avait jamais fait de studio de sa vie. Donc on a déjà enregistré ma partie à moi. Cela à durer 1 heure. Ensuite, Emilie est rentrée en cabine de studio. Elle était un petit peu stressé donc on lui a fait chanter 3-4 fois la chanson pour qu’elle se familiarise avec le son..etc Et ensuite c’est moi qui l’ai guidé car c’est une chanteuse qui a une voix très puissante mais pour cette chanson je ne voulais pas qu’elle montre ce côté-là d’elle. Je voulais qu’elle montre un côté plus sobre, car c’est un texte touchant et je pense qu’il n’y a pas besoin d’en faire des caisses pour faire passer le message. Je voulais qu’Emilie me montre le côté le plus doux de sa voix.

Florent : Quand tu écoutes le titre elle est dans la retenue.

Sébastien : Oui elle est dans la retenue et moi aussi d'ailleurs car je voulais vraiment que ce soit un duo très romantique. On a eu l’occasion de chanter ce titre en live dans une soirée que j’ai faite et je l’ai publié sur Facebook. J’invite vos internautes à aller voir ça. C’était un moment vraiment magique, j’espère qu’il y en aura d’autres. En tout cas Emilie c’est une personne que j’apprécie vraiment. On discute beaucoup sur le plan artistique et musicale. J’ai aussi d’autres projets dont je ne peux pas parler aujourd’hui et c’est vrai qu’Emilie m’appelle beaucoup pour me donner des conseils...etc car je sais qu’elle est de bons conseils.

Florent : En tout cas tu es chez toi sur Axone radio, tu reviens quand tu veux. Je le rappelle le titre dont on vient de parler s’appelle “Je le ferais”. Je vous invite vivement à rejoindre Sébastien sur Facebook et sur Youtube “Sébastien Quintino”.

Sébastien, on touche bientôt la fin.

Aurais-tu un petit mot pour ceux qui tr suivent sur les réseaux-sociaux ?

Sébastien : Oui bien sûr. Pour moi la plus grande richesse d’un artiste, ce sont les applaudissements de son public parce que je trouve qu’il n’y a rien de plus beau. Après, c’est sûr que j’aimerais avoir plus de followers. Je voudrais aussi dire que c’est grâce aux radios comme Axone radio que nous pouvons progresser. En tout cas un grand merci à tous ceux qui me suivent. N’hésitez pas à me contacter sur les réseaux-sociaux, j’essaie de répondre à tout le monde. De plus, ça me motive et ça m’aide à avancer dans ce que je fais. Là, je suis en train de travailler sur un deuxième album. J’ai déjà 2 titres de prêts donc il en manque pas mal encore, mais j’ai beaucoup d’idées en tête donc je pense que ça sortira Avril-Mai 2020 si j’ai le budget, mais je me débrouillerai pour pouvoir auto produire mon deuxième album.

Florent : En tout cas nous on sera là. On va continuer de diffuser les titres de ton album Parchemin car ils sont excellents. On attend le prochain album.

En tout cas merci Sébastien !

Sébastien : Merci Axone Radio ! Je vous dis à très bientôt et musicalement à tout merci beaucoup !

Florent : On te suit, il y a de belles choses qui arrivent pour toi et on te souhaite vraiment tout le meilleur et on te dit à très bientôt.

Sébastien : Merci beaucoup salut !

Podcast de l'interview