Axone Radio - Années 90 à 2000
Michal - L'orange
Interview d'Eve Angeli sur Axone Radio
Richard Sanderson Live Zone l'interview
Application mobile Axone Radio
Le château de Fougeret, Véronique Geffroy en interview
LIVE ZONE INTERVIEW PASCAL FECHNER (MUFON France) 1ère partie
Live Zone avec Paul Marquis, les épisodes Cévenols et Méditerranéens
Live Zone : Interview Yannick - The Share Players
Listen the best Radio

Le langage de la musique par D.Proz

Le langage de la musique par D.Proz

La musique a très clairement des effets sur nos émotions et sur notre état d’esprit. Quand nous sommes mélancoliques, un peu de musique peut nous aider à retrouver joie et dynamisme. Quand un nourrisson est agité, nous avons également le réflexe de lui faire écouter une berceuse, qui l’apaisera de manière radicale. Mais ce n’est pas la seule force de ces sonorités, qui sont aussi de véritables éléments de langage.

En quoi la musique est-elle un catalyseur d’apprentissage remarquable ? Dans quelle mesure contribue-t-elle à influencer nos décisions ? Qu’est-ce qui en fait une forme de langage et en quoi se différencie-t-elle de la parole ? Voici un voyage intéressant que nous propose D.Proz .

La musique en tant qu’élément de langage

En quoi la musique se rapproche-t-elle d’un langage à part entière ?

La musique est souvent considérée comme un langage. Tout comme lui, elle est bel et bien codifiée. Et tout comme chaque musicien le sait, il est possible de faire passer des émotions et messages clairs, à partir du moment où les bonnes notes et rythmiques sont employées. C’est pour cela que les règles de structuration sont si nombreuses !

Toutefois, la musique se distingue du langage en raison d’une différence dans la clarté. En effet, on ne peut pas lui attribuer de sens à proprement parler, puisqu’elle n’implique aucune extériorisation verbale. En cela, elle est plus liée à une part intérieure et subjective du langage, tandis que la parole est une affirmation claire et objective des émotions.

Les traits universels du langage musical

Quelle que soit la culture à laquelle est reliée la musique que nous écoutons, et ce même dans des langages qui ne nous sont pas familiers, il est la plupart du temps possible de savoir ce qu’elles signifient. Selon les leviers employés, qui demeurent similaires tout autour du globe, des émotions semblables peuvent être communiquées.

Mais bien entendu, si certains traits apparaissent comme étant universels, dans la mesure où nous disposons tous d’une sensibilité musicale innée, il ne faut pas oublier que les spécificités sont indispensables. Oui : pilier dans la mise en place de l’identité propre et commune, la musique se caractérise par des singularités culturelles.

L’influence de la musique sur l’apprentissage et les décisions

Quand la musique nous aide à maîtriser le langage

Lorsque nous devons apprendre une nouvelle langue ou des notions complexes, il n’est pas rare de faire appel à la musique. C’est pourquoi nous trouvons des comptines en tous genres, tant pour apprendre à compter que pour assimiler l’alphabet !

Maintenant, regardons de plus près la façon dont les enfants sont confrontés au langage. Dans un premier temps, bien avant de comprendre la signification profonde des mots, ils font face au rythme et à la musicalité de la parole. Par mimétisme, ils se basent sur ces sonorités pour les reproduire. C’est sur cette base que viendront se greffer les mots et le langage.

Et pour continuer dans cet ordre d’idées, savez-vous que les zones cérébrales actionnées quand nous écoutons de la musique ou que nous apprenons une langue, sont les mêmes ?

Musicalité et actions : le marketing sonore

Si la musique favorise l’expression, en stimulant les connexions neuronales, elle est aussi en mesure d’influer sur les décisions que nous prenons. Pour cette raison, il est judicieux de comprendre les mécanismes intrinsèques au marketing sonore.

Des études ont effectivement permis de déclarer que l’absence de musique fait baisser de 28% les ventes des enseignes. Pourquoi ? Simplement parce que des sonorités positives entraînent la libération de dopamine, hormone du bien-être. De la même façon, le cortisol est produit en moins grande quantité, limitant efficacement les effets du stress. Concevoir des jingles aux tonalités positives est, de ce fait, un véritable atout stratégique !

Le langage des émotions qu’est la musique, en tant que facteur d’ambiance majeur, contribue donc à orienter notre prise de décision à une échelle commerciale. Mais ce n’est pas tout ! Elle a aussi une puissante capacité motivationnelle, renforce l’estime de soi et favorise la prise de risque. Autant dire que, si elle demeure une notion bien souvent mystérieuse, elle constitue un réservoir de potentialités à exploiter !

Véritable élément de langage, la musique dispose de traits universels qui en font un outil communicationnel puissant. En choisissant bien ses notes et rythmiques, il devient effectivement possible de générer des émotions en tous genres ! Que ce soit pour orienter nos décisions, guérir nos maux ou nous aider à apprendre, ce langage des émotions est donc d’une grande force.

<< Retour aux actualités