Axone Radio - Années 90 à 2000
Well Nine
Mark Abdelli
Application Android
Axone Morning
Axone années 90
Axone Rock

Mylène Farmer

Mylène Farmer , sa musique, ses concert, sa vie et ses débuts

Mylène Gautier ( alias Mylène Farmer) est née le 12 septembre 1961 à Pierrefonds  au Québec. 


Benjamine d'une famille de quatre enfants, son père (Max ) est ingénieur aux ponts et chaussées


et travaille à la construction du barrage de Manicouagan. Sa mère (Marguerite Martin), quant à elle,


s'occupe de leurs enfants. 


Dans des conditions aisées, Mylène grandit tranquillement au milieu de ses frères et sœurs.


e son enfance, elle aime dire qu'elle ne garde que peu de souvenirs, si ce n'est la blancheur


de la neige qu'elle mangeait ainsi que le sirop d'érable.


Mylène cultive déjà un goût immodéré pour les animaux, qui lui donnera plus tard,


l'envie de devenir vétérinaire. A l'école, Mylène est une élève plutôt distante et renfermée. 


Au début des années 70, Mylène et sa famille reviennent en France. Ils s'installent en


région parisienne à Ville d'Avray.


Mylène vit très mal cette transplantation qui la marquera à jamais.


L'isolement des banlieues remplace un univers canadien beaucoup plus convivial.


Mylène, se rend souvent à l'hôpital de Garches pour rendre visite aux


enfants malades.


Son amour pour les animaux l'amène à s'inscrire aux cours d'équitation du Cadre Noir à Saumur.


Puis, à 18 ans, le 14 septembre 1979, elle quitte le lycée après avoir passé deux journées


en terminale littérair Mylène décide alors de se lancer dans une carrière artistique. 


Elle débutera par le théâtre. Elle s'inscrit au cours Florent et suit l'enseignement du


comédien Daniel Mesguish. Elle joue entre autre le fameux rôle de Zézètte dans


« Le Père Noël est une ordure« , pièce montée par son ami Thierry Mugler,


également élève à l'époque. 




Plusieurs petits boulots lui assurent un peu d'argent de poche


(assistante d'un dentiste puis d'un gynécologue). Elle s'essaie aussi au monde


du mannequinat ainsi qu'à celui de la pub. Tout d'abord dans la presse avec


une publicité pour les meubles Ikéa, puis elle apparaît à la télévision dans différents


spots dont ceux pour les ciseaux Fiskars, la lessive Le Chat ou le Loto. Parallèlement,


elle se forge sa propre culture littéraire en dévorant notamment les oeuvres d'Edgard


Allan Poe et la poésie de Baudelaire. C'est à cette même époque qu'elle fait une


rencontre capitale pour sa vie future, celle de Laurent Boutonnat. Mylène fait ses débuts  


dans la chanson en 1984 suite à un casting organisé par Laurent Boutonnat et


Jérôme Dahan. Elle enregistre «Maman a tort», une comptine acidulée qui connaît  


un joli succès en radio. 


Elle choisit alors son nom de scène, Mylène Farmer, en souvenir de l'actrice américaine


Frances Farmer au destin tragique.

En 1985, Mylène Farmer propose deux nouveaux 45 tours, «On est tous des imbéciles» et 


«Plus Grandir». Succès d'estime mais des ventes assez décevantes.


C'est en 1986 que le vrai succès va enfin vraiment poindre le bout de son nez. «Libertine»,


son premier single à se classer dans le top 50 français (et première certification pour


Mylène avec un disque d'argent)


sort le 25 mars précédant de quelques jours son premier album, «Cendres de lune».

Deux éléments fondamentaux vont se produire et se révéler déterminants.


Une métamorphose physique, Mylène Farmer devenant rousse ce qui lui permet


d'acquérir une apparence spécifique, la distinguant des autres chanteuses.


C'est également le clip de "Libertine" réalisé par Laurent Boutonnat, véritable petit


court-métrage qui va révolutionner le monde des clips en France et imposer la marque  


du duo Farmer Boutonnat dans ce domaine. En 1987, une réédition de «Cendres de lune"


dont est extraite l'inédit «Tristana» est disponible. 


En octobre, «Sans contrefaçon» est la nouvelle chanson qui annonce le deuxième album.


Un tube et Mylène Farmer devient une icône gay.




Plusieurs petits boulots lui assurent un peu d'argent de poche


(assistante d'un dentiste puis d'un gynécologue). Elle s'essaie aussi au monde


du mannequinat ainsi qu'à celui de la pub. Tout d'abord dans la presse avec


une publicité pour les meubles Ikéa, puis elle apparaît à la télévision dans différents


spots dont ceux pour les ciseaux Fiskars, la lessive Le Chat ou le Loto. Parallèlement,


elle se forge sa propre culture littéraire en dévorant notamment les oeuvres d'Edgard


Allan Poe et la poésie de Baudelaire. C'est à cette même époque qu'elle fait une


rencontre capitale pour sa vie future, celle de Laurent Boutonnat. Mylène fait ses débuts  


dans la chanson en 1984 suite à un casting organisé par Laurent Boutonnat et


Jérôme Dahan. Elle enregistre «Maman a tort», une comptine acidulée qui connaît  


un joli succès en radio. 


Elle choisit alors son nom de scène, Mylène Farmer, en souvenir de l'actrice américaine


Frances Farmer au destin tragique.

En 1985, Mylène Farmer propose deux nouveaux 45 tours, «On est tous des imbéciles» et 


«Plus Grandir». Succès d'estime mais des ventes assez décevantes.


C'est en 1986 que le vrai succès va enfin vraiment poindre le bout de son nez. «Libertine»,


son premier single à se classer dans le top 50 français (et première certification pour


Mylène avec un disque d'argent)


sort le 25 mars précédant de quelques jours son premier album, «Cendres de lune».

Deux éléments fondamentaux vont se produire et se révéler déterminants.


Une métamorphose physique, Mylène Farmer devenant rousse ce qui lui permet


d'acquérir une apparence spécifique, la distinguant des autres chanteuses.


C'est également le clip de "Libertine" réalisé par Laurent Boutonnat, véritable petit


court-métrage qui va révolutionner le monde des clips en France et imposer la marque  


du duo Farmer Boutonnat dans ce domaine. En 1987, une réédition de «Cendres de lune"


dont est extraite l'inédit «Tristana» est disponible. 


En octobre, «Sans contrefaçon» est la nouvelle chanson qui annonce le deuxième album.


Un tube et Mylène Farmer devient une icône gay.



En 1988 sort son second album "Ainsi soit je...» dont seront extraits, après "Sans contrefaçon",


«Ainsi soit je...», «Pourvu qu'elles soient douces» (son premier numéro 1 au top 50) et


«Sans logique». "Ainsi soit je..." devient le premier album de diamant décerné à une chanteuse


en France(avec plus de 1 400 000 copies vendues). Un très grand soin est toujours accordé


aux clips réalisés par Laurent Boutonnat. Celui de «Pourvu qu'elles soient douces"


(«Libertine II", la suite de «Libertine"), d'une durée de plus de 17 minutes, 


laisse le public bouche bée et fait vendre plus de 10.000 exemplaires du 45 tours chaque jour


en décembre 88 ! 



En novembre, Mylène remportera "la Victoire de la Musique de l'artiste féminine de l'année."

En mai 1989, Mylène Farmer monte pour la première fois sur scène. Le «Tour 89» rassemblera


+ de 300 000 spectateurs à travers la France (dont une semaine au Palais des Sports à Paris),


la Belgique et la Suisse et prendra fin en décembre par deux dates au


Palais Omnisport de Paris Bercy. L'album «En concert» qui immortalise cette tournée


sort dès le 06 décembre 1989.


La vidéo ne sera proposée qu'en novembre 1990 après un très long travail sur le montage


du film. Après quelques mois de repos ainsi que de promotion pour l'album "Ainsi soit je..."


en Europe, Mylène Farmer sort le single «Désenchantée» le 18 mars 1991.


Enorme tube avec plus de 800.000 exemplaires vendus et neuf semaines consécutives


en tête du top 50. Ce titre sera diffusé sur toutes les radios des années 90.


Son 3ème album «L’autre...» sort le 08 avril 1991 . Il sera certifié album de diamant


et sera vendu à plus de 2 millions de copies vendues en France.


 


Après quatre extraits de cet album ("«Désenchantée", «Regrets» en duo avec Jean-Louis Murat,


«Je t'aime mélancolie», «Beyond my control»), quatre tubes, Mylène Farmer demande à


Luc Besson de tourner son clip «Que mon cœur lâche"', titre inédit annonçant sa première


compilation, une compilation de remixes, «Dance Remixes» qui sort le 23 novembre 1992 . 


En 1993, Mylène reçoit une récompense aux World Music Awards de


Monte Carlo pour les meilleures ventes de disques dans le monde pour un artiste français.



Mylène Farmer entame quelques mois plus tard le tournage de son premier long-métrage


«Giorgino» sous la direction de Laurent Boutonnat. Le film sort dans les salles le 5 octobre 1994.


Le succès, ni critique, ni public n’est au rendez-vous. Premier echec du duo Farmer-Boutonnat. 


Mylène Farmer se retire de longs mois pour faire le point et enregistre son quatrième


album en Californie. Elle change d’image et se retrouve.


«Anamorphosée» qui sort le 17 octobre 1995 est un album inattendu aux sonorités plus rock


et mettant en exergue une image plus féminine et sexy de la chanteuse.


Plusieurs singles en sont extraits : l’hymne à l’amour «XXL», «L'Instant X», «California»


D'ailleurs ta webradio 90, Axone Radio te diffuse tout au long de la journée les plus grands tubes de Mylène !


(qui annonce sa seconde tournée française, le «Tour 1996» avec trois dates 'sold-out' à Paris-Bercy),


«Comme j'ai mal» et «Rêver». Chaque single est un succès (en vente mais aussi sur les ondes radios)


et permettra d'asseoir progressivement la popularité de ce nouvel album qui se vend à plus d’un million


d’exemplaires. Il faudra cependant attendre "Rêver" et le début de l'année 1997 pour qu'il atteigne


la pôle position du top albums français.


Axone radio ta webradio sans pub te diffuse plusieurs fois par jours les tubes de Mylène Farmer.


Application Radio disponible gratuitement sur le Playstore Android et bientôt l'application Apple Iphone sera également dispo




<< Retour aux actualités